Garage Kids, l'ancêtre de Code Lyoko.

Code Lyoko : un nom de série qui me fait rêver, car ça fait partie de mon enfance et je me vautrais devant la télé rien que pour cette série.

Et si on parlait de son origine ?
Tout commença avec une vidéo signée de deux élèves de l'école des Gobelins : Thomas Romain et Tania Palumbo. Présenté comme un générique au festival international du film d'animation d'Annecy en 2000, ce court-métrage nommé "Garage Kids" souligne la fin de leurs études met en scène des adolescents plongés dans un univers magnifiquement sombre rendant hommage à l'animateur/réalisateur Koji Morimoto. Cela a intéressé des producteurs, et après quelques modifications (ils jugeaient que l'univers ne convenait pas parfaitement aux enfants) Code Lyoko est né !

Regardez-moi ça comment ça a l'air sombre ! Avec l'ombre de l'usine et tout !
Même Odd a l'air sérieux !


Résumé : 
Ici, Aelita n'existe pas encore. Odd est un nouvel arrivant dans un internat et intègre un groupe composé de trois adolescents. Jérémie, comme toujours, est collé à son ordinateur, Yumi maîtrise la télékinésie dans le monde réel et Ulrich est presque muet, pour le coté ténébreux. D'ailleurs, ces deux derniers ont déjà l'air de bien s'entendre. Ils doivent combattre une menace informatique, pouvant causer de sérieux ennuis dans le monde réel. Le slogan, gardé pour Code Lyoko, est "Can you keep a secret ?". La carte du monde virtuel est une île gigantesque très complexe constituée de plusieurs tours -dont une plus grande que les autres- avec un aspect assez exotique. Mais par la suite, pour la série, cela fut simplifié par plusieurs territoires très linéaires.

Yumi et Ulrich avaient des looks légèrement différents.