Kopa, le fils caché de Simba.

Bien que le Roi Lion ne soit pas mon film Disney préféré, il n'en est pas moins le plus épique de l'histoire du film d'animation. Rien qu'à voir la scène d'introduction quoi, ça a tendance à vous prendre les tripes ! *frissonne*


(D'ailleurs je vous mets le lien ici, pour le plaisir des yeux et des oreilles)

Et un bon film, ça se doit d'être mythique si la fin est aussi géniale que le début. Aboutir sur une conclusion, une morale, tout ça. Dans le Roi Lion, ça commence avec une naissance et ça en fini avec une autre. "L'histoooiiiire de la viiiiiie ♫" quoi.

MAIS. Avez-vous déjà comparé le lionceau de la fin du Roi Lion avec bébé Kiara dans le début du Roi Lion 2 ? Non ? Eh ben ça donne ça :


Y'a pas photo, on a changé de casting entre les deux films. Tout diffère les deux lionceaux : la couleur de pelage, le regard, l'attitude dans les bras de Rafiki (Kiara a plus d'assurance), et même l'embonpoint !

Du coup, les fans, qui ne sont jamais à court d'imagination, ont voulu rendre justice et donner une histoire au lionceau inconnu de la fin du premier Roi Lion tout en gardant une certaine logique au scénario des deux films.
Sachez qu'il y a plusieurs versions de l'histoire donc je vais essayer de faire un petit résumé :

"Kopa est le premier fils de Simba et Nala. Il eut une liaison affective et secrète avec Vitani, la fille de Scar et Zira. Et forcément, comme ils ne sont pas du même clan, les choses vont rapidement se compliquer. En apprenant la nouvelle, Zira aurait tué Kopa, ou pour les versions plus soft, l'aurait forcé à s'exiler, ce qui explique son absence du Roi Lion 2. Cette tragédie expliquerait le caractère un peu spécial de Vitani. Kiara est née après cette histoire."



Cependant, même si son absence lors de la naissance de Kiara a des origines assez floues, le nom du lionceau est bien officiel. En effet, un coffret de six livres pour enfants nommé "The Lion King : six new adventures" est sorti en 1994 et le met en scène avec ses parents, soit Simba et Nala (on en apprend également un peu plus sur les origines de Scar, Mufasa, etc). Comme peu de personnes ont entendu parler de ces livres, ils se revendent à prix d'or sur Internet.