Avancement de la bannière, étape par étape.

Ce dessin est affectueusement surnommé "la bannière maudite" car sa réalisation a été entrecoupée d'examens, de la mort brusque et soudaine de ma tablette *larme à l'oeil*, et d'un crash de Paint Tool Sai suite à une mise à jour Windows. Cela explique pourquoi j'ai mis environ trois mois à la faire...





I : Pseudo-Mew

Un soir, juste histoire d'exercer mon stylet, je fais un autoportrait. La vue en plongée fait ressortir mon énorme tête, donc j'en profite pour mettre en valeur mes yeux en dessinant de grosses pupilles très bleues. (et le petit reflet qui va avec pour orienter le regard)




Je n'ai pas l'air très sûre de moi, donc je modifie les sourcils, j'accentue les yeux, et j'ajoute une bouche de chat pour me donner un air malicieux. C'est déjà mieux comme ça ! Allez hop, on en profite pour ajouter quelques ombres au passage, comme ça, pour la forme.




Maintenant, on a plus qu'à repasser au propre...




...Puis on fait les aplats. Forcément, un regard vide avec des ombres accentuées au maximum, ça donne un rendu légèrement flippant.




On règle l'opacité de chaque calque, on s'occupe des ombres, et le dessin est fini. Le résultat est satisfaisant, mais il ne reste plus qu'à trouver quoi faire de tout ça...





II : Le décor

Comme ça faisait longtemps que j'avais envie de dessiner un paysage enneigé, je me lance. Je fais un brouillon très anarchique histoire de situer les éléments du décor, et une estimation de l'harmonie des couleurs en gribouillant à l'arrache en dessous des traits.




On ajoute quelques détails pour faire un rendu assez propre (pour un brouillon). C'est la première fois que je fais une vue en plongée sur un décor comme ça, alors je ne suis pas très sure de l'orientation des éléments... Tant pis, on va faire avec.




Il ne reste plus qu'à faire un line bien propre. Pfouah quelle idée de dessiner des sapins, qu'est-ce que c'est long de faire les épines ! Cette étape va me prendre toute une soirée.




On reprend les couleurs du brouillon pour faire les aplats.




Pour donner l'impression que les branches sont pleines d'épines, il suffit d'utiliser une méthode de feignant : on fait plein de traits partout.
Pour les ombres du tronc par contre, c'est plus subtil. J'ai du traîner sur Googles Images pour me faire une idée du rendu qu'il fallait (les recherches ne furent pas passionnantes mais bon, je n'avais pas trop le choix). Une fois fini, il ne reste plus qu'à le recouvrir avec un peu de neige à son pied.
Comme c'est la première fois que je dessine de la neige sur des branches de sapins, bah... Je retourne m'inspirer de photos. Ce n'est pas très simple de trouver un juste milieu pour la texture adéquate, car il faut que la neige ne soit ni trop "dégoulinante", ni trop dense.




On ajoute les ombres des sapins, des branches, de la neige, bref : de partout. Le résultat est pas mal du tout comme ça, mais il manque cruellement de profondeur.




Pendant un moment je cherche comment faire ressortir le milieu de l'image par rapport au reste du décor. Finalement, comme la tentative de faire un arrière-plan potable est un échec, je tente de faire un premier plan. Et c'est déjà beaucoup mieux.




Je règle la lumière pour me mettre en valeur, on laisse les côtés de l'image plus sombres pour qu'on puisse distinguer les flocons, on ajoute la signature, et la bannière est enfin achevée !
Méga HQ (taille originale, 6000x2100 pixels -je sais, c'est beaucoup-) : LIEN ICI